Ma veille sur Twitter #JournéeMUST 2016

Le 3 novembre dernier, j’étais invitée au Musée des Arts et Métiers, par le Réseau MUST (pros de l’information et de la documentation dans les musées, le patrimoine et la culture scientifique) pour intervenir lors de leur journée professionnelle intitulée « Outils de veille, veille sur les outils« . J’y ai fait un retour d’expérience sur ma façon d’utiliser Twitter pour faire de la veille.

Voici mon diapo et les notes que j’ai prises pour préparer mon intervention :

Mon parcours, sur Twitter

Sept. 2009 : inscription sur Twitter (compte perso : @Fuzzyraptor) suite à mes études de sciences et de journalisme, pour :

  • Découvrir l’outil
  • Sortir de mon isolement et créer mon réseau en tant que jeune journaliste indépendante
  • Faire de la veille partagée sur mon métier / mes thèmes favoris

Constitution d’un petit groupe d’amis / contacts qui se sont lancés en même temps que moi (projet Knowtex)

Fév. 2012 : arrivée à la Casemate, prise de fonction sur le poste d’animation d’Echosciences Grenoble (réseau social territorial de la culture scientifique). Création des comptes Twitter et Facebook liés à Echosciences (+ autres comptes petit à petit) et du compte Twitter de la Casemate. Premiers objectifs : donner de la visibilité au projet Echosciences et au centre de sciences, m’aider à “cartographier” les acteurs et activités du territoire (que je découvrais)

Les comptes que je gère / que j’ai gérés / que j’aide à gérer

Comptes perso (@Fuzzyraptor, @femtostory) : pour faire de la veille sur mes thèmes d’intérêt (qui recoupent ceux des autres comptes cités plus bas), raconter ce que je fais, faire de la poésie autour des sciences…

Comptes de ma structure (@EchoSciGre, @LaCasemate @FabLabGrenoble @EchoSciTeam @Fab_Manager) : parler de ce qu’on fait selon différentes lignes éditoriales

Comptes événementiels (@LaFeeCarto @ConfidenceOscar) : pour déployer un dispositif de médiation numérique le temps d’un événement, d’une expo…

Comptes de structures ou d’événements (@_ajspi @MontagneScience @LyonSciFr @GdChantierInfo @DigitalGrenoble) : aide ponctuelle au lancement et à l’animation

Projet vulgarisation (@ComSciComCa) : donner la parole, chaque semaine à un.e passeur.euse de sciences francophone

Ligne éditoriale / sujets de veille des comptes :

@Fuzzyraptor : (ligne très floue, comme le pseudo l’indique ^^) essentiellement du partage de liens autour des sciences, de la culture scientifique, des musées, des dinosaures et de la science-fiction + une veille métier sur la médiation, la vulgarisation et le journalisme scientifique, live-tweet de conférences

@EchoSciGre : veille sur les acteurs et initiatives de CST de l’agglo de Grenoble, relais des contenus du réseau, mise en avant de ses contributeurs, recherche de futurs contributeurs, live-tweet d’événements

@EchoSciTeam : veille sur les activités des Echosciences, veille sur les acteurs CST français susceptibles d’être intéressés par l’outil

@LaCasemate / @FabLabGrenoble : diffusion des infos concernant la Casemate et son FabLab (souhait de séparer les deux pour s’adresser spécifiquement aux deux communautés, qui se recoupent), veille sur les sujets proches de nos expos et du mouvement des Fab Lab, discussion avec les visiteurs, live-tweet d’événements comme la Fête de la science, la MuseumWeek…

Comment je fais de la veille

  • Bien avoir en tête les différentes lignes éditoriales de chaque compte animé
  • Chercher des comptes et des tweets (contacts IRL, moteur de recherche Twitter, repérage via des sites / blogs / conférences…)
  • Suivre des comptes et leurs followers s’ils m’intéressent
  • Organiser ces comptes (et d’autres) dans des listes
  • Suivre des hashtags liés à des événements / des communautés / des tendances (ex. #MuseumWeek #FemmesEtSciences #FossilFriday #VendrediLecture…)
  • Au besoin, créer des hashtags spécifiques avec ses communautés pour les utiliser (ex. #CSTgre avec mes étudiants en com scientifique de Grenoble)
  • Repérer, archiver, partager, qualifier, commenter les tweets en utilisant les fonctions like, retweet, citation, en ajoutant des hashtags aux tweets cités…
  • Enregistrer les ressources avec d’autres outils pour pouvoir en garder la trace
  • Adapter les thématiques de veille aux activités de sa structure (ex. focus sur le thème de chaque nouvelle expo)
  • Accélération de la veille métier ponctuellement si besoin, pour répondre à des questions techniques, trouver des formats, des intervenants, aider mes collègues
  • Partager la veille avec les collègues, selon leurs centres d’intérêt (voir ci-dessous)
  • Apporter des éléments provenant de l’extérieur (liens, photos…)
  • Au besoin, faire des appels à contribution et valoriser celles-ci (ex. une partie de l’expo #ClimatVR de la Casemate conçue en demandant aux visiteurs de citer des initiatives locales en faveur de l’environnement)

A garder en tête :

  • Ne pas avoir peur du flux (importance de la sérendipité)*
  • Intégrer les réseaux comme un outil et non une activité supplémentaire
  • Partager les résultats de sa propre veille, documenter ses méthodes
  • S’intéresser autant que possible aux gens (veille plus “personnelle”, pertinente)
  • Utiliser les bons outils pour gagner du temps (voir ci-dessous)

(*) Citation de Sébastien Magro, chargé des nouveaux médias au Musée du Quai Branly : “Il m’arrive souvent de tomber sur une info intéressante pour le boulot alors que je ne faisais que surfer pendant ma pause sur des sujets non pro. Donc voilà mon truc : accepter que même les moments de flânerie sur le web peuvent apporter quelque chose d’utile pour le boulot”.

Répartition du temps

  • Bus du matin : veille perso (ou lecture) et jette un oeil à Twitter Echosciences
  • Arrivée au travail : check Twitter, Facebook et mails urgents
  • Dans la matinée : relecture articles / événements publiés et partage sur les réseaux de certains
  • Tout au long de la journée : repérage “au hasard” (sérendipité) de posts grâce aux abonnements et aux listes
  • Une fois par semaine : recherche spécifique par mots clés, aide aux collègues
  • Soirs et week-end : attention portée aux messages, avec mon collègue Pascal pour éviter un éventuel “bad buzz”

Sur l’ordinateur

  • Ordinateur utilisé au quotidien au travail, ouvert en tâche de fond
  • Site Twitter pour créer des listes, suivre des gens
  • Logiciel Tweetdeck pour la gestion des flux au quotidien (*)
  • Compte Flickr d’Echosciences pour trouver les photos d’illustration des articles / événements qui seront aussi utilisée pour le partage sur les réseaux (voir les favoris)
  • Outil Tineye (moteur de recherche inversé) pour vérifier la source d’une photo
  • Suggestion autres outils : Nuzzel pour recevoir par mail, chaque jour, les sujets les plus discutés par sa communauté (6 histoires / sujets les plus discutés chaque jour)

(*) Témoignage de Nicolas Chapuis, chargé de com à Centrale Marseille : TweetDeck toujours ouvert, avec près de 60 colonnes paramétrées (listes privées thématiques sur l’enseignement supérieur, la recherche scientifique, la presse spécialisée, la muséologie, les cultures numériques, etc., des comptes comme ceux des écoles Centrales ou des délégations du CNRS, des hashtags généraux ou liés à des événements).

Témoignage de Loïc Bommersbach, responsable des nouveaux médias au CNRS : “J’ai des colonnes avec les tweets de chaque institut, sans leurs RT et exclusivement avec des médias, de façon à que lorsque que je vais voir dans la colonne d’un institut, ce tweet va forcément m’intéresser. Je les mets ensuite dans Buffer afin de ventiler tweets et RT sur la semaine. J’ai des colonnes sur des requêtes URL, des alertes si RT>50, des requêtes booléennes complexes, etc. La question des listes (et de leurs mises à jour!) est cruciale aussi, tout se fait à la main, et c’est assez chronophage…

Sur le smartphone

  • Smartphone personnel, utilisé en mobilité, sur les temps morts, en événement, dans les expos…)
  • application Twitter
  • relais par mail de certains tweets (quand pas le temps de les traiter)
  • relais par DM aux collègues
  • applis autour de la photo pour relayer des couvertures de livres, programmes de conférences (appareil photo, photogrid)
  • Periscope pour suivre des conférences captées en direct
  • Applis d’actu pour relayer facilement vers les réseaux + appli “Pocket” pour sauvegarder des contenus et les lire plus tard

Pour conserver le résultat de la veille

Pour évaluer son impact

Outils me permettant d’évaluer l’impact d’une campagne de com ou de mon activité régulière, de repérer des relais fidèles, etc.

Quelques comptes / hashtags CST à suivre

Sciences en hashtags – Lyon Science 2016

Dimanche 7 février 2016, j’ai eu la chance et l’honneur d’intervenir lors de la super journée Lyon Science 2016 :-)

Parmi des participants tous plus passionnants les uns que les autres, j’ai proposé au public un petit tour d’horizon de l’utilisation de Twitter dans le monde de la recherche et de la culture scientifique.

Retrouvez la vidéo de mon intervention :

Et le diapo :

A suivre, la captation vidéo de mon intervention…

Et voici le Storify de la journée, avec les tweets des personnes présentes et les dessins de nos fabuleux illustrateurs ;)